Janvier 2018 – Nouveauté – Plumes noires – Aucun répit de Pierre Brocchi

Des premiers indices

Pour satisfaire les dernières volontés de sa mère, Alyzée empruntera des chemins qu’elle ne soupçonnait même pas et elle se découvrira capable de commettre le pire. 

  • Un parcours à travers la France qui se transformera en un véritable chemin de croix jonché de cadavres. Aucun témoin.
  • Une des affaires les plus sombres jamais menée par le 36 Quai des Orfèvres.

Pour en savoir plus

« Fini… Pas eu le temps. » Ce sont les ultimes paroles de Thérèse en présence de sa fille. Que signifient-elles ? « Tout est fini » ? « Finis ce que je n’ai pas eu le temps d’achever » ? Non, décidément, Alyzée n’arrive pas à donner un sens à ces mots. Des mots, elle va en trouver plein d’autres, tout aussi obscurs, dans les carnets que tenait la défunte. Certains sont empilés à la cave, d’autres sont toujours dans la maison en Écosse où Alyzée a grandi. Des écrits terrifiants qui finiront par lui révéler le secret de sa naissance, mais également la mission diabolique que sa mère s’était assignée. Pour honorer les dernières volontés de Thérèse, Alyzée sillonnera la France. Un parcours qui se transformera en un véritable chemin de croix jonché de cadavres.

L’auteur

Professeur d’EPS aujourd’hui à la retraite, Pierre Brocchi a enseigné dans le centre de la France (Nevers, Tours, Orléans), puis dans sa région d’origine, Nice et les environs. Depuis qu’il a raccroché les baskets, il écrit. Il a publié à ce jour cinq romans policiers et un recueil de nouvelles, ce dernier au profit des enfants malades d’un hôpital niçois.

En écrivant des thrillers construits autour de faits historiques, de textes ou de personnages antérieurs parfaitement réels, il prend surtout un malin plaisir à jouer avec le lecteur et à l’entraîner sur de fausses pistes. Aucun répit en est un parfait exemple : les « sanctuaires à répit » ont existé et pendant des siècles, pour baptiser les enfants mort-nés, l’Église les a faits « ressusciter » sur les fonts baptismaux.

Le noir s’invite chez Lucien Souny.
Frissons garantis.
De véritables page-turners.
Une littérature populaire de qualité destinée tant aux inconditionnels du genre qu’à de nouveaux lecteurs.
Nouveautés disponibles en format poche ET en format numérique.
Déjà parus en 2017 : Woorara, Sébastien Vidal ; Meurtres du fond des âges, Adeline Abadie ; Mort Point final, Frank Klarczyk ; Carajuru, Sébastien Vidal.

Contacts :
www.luciensouny.fr – editions-souny@orange.fr
 Presse : veroniquethabuis@gmail.com – Tél. 06 86 50 65 03
Diffusion : Cap Diffusion

Aucun répit

Téléchargez le dossier de presse ici