Henri Nanot

Henri Nanot est victime d’une accusation douteuse, torturé, calomnié, emprisonné. Il a fini par sombrer dans la folie avant de mourir prématurément à l’aube de la quarantaine… L’ancien maquisard, exalté, non-conformiste et provocateur, faisait un coupable idéal pour la justice et la classe politique que Nanot exaspérait. Il a écrit en 1945 Scènes de la vie du maquis, un témoignage de première main sur les hommes du maquis limousin placés sous l’autorité du légendaire chef FTP, Georges Guingouin. Doué pour l’écriture, André Breton a publié certains poèmes de Nanot dans Le Surréalisme. Breton s’est engagé pour défendre la cause de son ami Henri Nanot.