Jean-Paul Lefebvre-Filleau

Originaire de Normandie où il réside encore aujourd’hui, Jean-Paul Lefebvre-Filleau est un amoureux des mots, et plus encore des bons mots. Il commence sa carrière d’auteur à l’âge de 40 ans suite à sa rencontre avec un grand écrivain, aujourd’hui décédé, Jean Recher, l’auteur du Grand Métier (Plon). Plusieurs de ses livres ont été récompensés par de prestigieux prix : le Prix littéraire Guy de Maupassant (1992) pour Moines francs-maçons du pays de Caux (Chlorofeuilles), le Grand Prix des Ecrivains de France (1997) pour L’Affaire Bernadette Soubirous, l’enquête judiciaire de 1858 (Cerf), et enfin le Prix littéraire de l’Académie des Sciences, Arts et Belles-Lettres de Caen (2000) pour Guy de Maupassant, “fils’’ de Flaubert (Bertout). Son goût marqué pour l’humour, son amitié pour Jean-Marie Proslier et Lucien Dufils, tous deux « académiciens Allais », et sa connaissance de l’oeuvre de ce grand humoriste national l’ont conduit à être intronisé académicien de l’Académie Alphonse Allais par Jean-Marie Proslier le 29 juin 1996, en même temps que le comédien et cinéaste Yves Robert.