Chirac et la Corrèze : toute une histoire ! Une histoire dont on ne connaît pourtant que des bribes parsemées au gré des multiples livres parus sur l’ancien président de la République. Une synthèse s’imposait ! Parachuté en 1965 sur la terre de ses ancêtres, cet énarque s’est bâti un fief politique, la « Chiraquie », à la hauteur de ses plus folles ambitions. Il s’invente un grand-père franc-maçon, se fait châtelain à Bity, est élu maire à Sainte-Féréole, puis renonce à sa fonction… Un moment tenté par l’hôtel de ville d’Égletons, il choisit finalement celui de Paris. Plus tard, il n’hésite guère à franchir la ligne jaune en recrutant deux faux chargés de mission corréziens à la ville de Paris… Mais Chirac en Corrèze, c’est également l’implantation d’une demi-douzaine de centres éducatifs, une indéniable œuvre au service des personnes handicapées, et une affection non feinte envers ses « chers compatriotes corréziens ».

Au moment où commencent à poindre les premières traces que Jacques et Bernadette Chirac ont laissées dans le département et la mémoire collective des Corréziens, Jean-Michel Valade a relevé le défi de retracer rigoureusement ce singulier parcours de vie.