« Souvent, les églises rurales semblent sans âge et sans style véritable » observe Alain Mingaud pour nous inviter aussitôt à oublier cette première impression. Edifiées pour la plupart à la fin de l’époque romane, agrandies, remaniées, partiellement reconstruites au cours des siècles, elles ont chacune un charme propre qui justifiel’intérêt du spécialiste autant que la curiosité du public.
Nous guidant à travers les 260 communes que compte aujourd’hui la Creuse, l’auteur ne se contente pas d’attirer notre attention sur un portail limousin, une flèche en charpente ou un clocher-mur. Il nous raconte l’histoire d’un pays dans lequel la légende des pierres se mêle à la piété et à la ferveur populaire. Suivons-le à Aubusson, Boussac et Felletin, Chambon-sur-Voueize et Bénévent, à la découverte de cet étonnant mobilier qui fait la richesse du patrimoine local. Constatons la maîtrise du geste qui a prévalu à la naissance d’une voussure, d’une clef de voûte ou d’un chapiteau habilement tirés de l’âpre granite. Ecoutons enfin, comme nous le recommande Michel Manville dans sa préface, l’indicible dialogue que ces édifices entretiennent avec le paysage qui les entoure.
Car les églises de la Creuse, aussi simples et modestes qu’elles paraissent à première vue, n’en finissent pas de nous étonner avec leurs retables, leurs châsses émaillées, leurs vitraux, leurs peintures.