Enclavée, souvent oubliée, la Creuse est pourtant devenue forte de son repli sur elle-même. Les vieilles traditions culturelles et l’immense domaine du patrimoine bâti restent les fondations inébranlables des terres creusoises. La tapisserie d’Aubusson et les maçons de la Creuse ont forgé des mentalités qui paraissent immuables et les peintres de vallée de la Creuse ont fixé pour toujours ces sites d’une beauté à couper le souffle.
A l’ère de la mondialisation, tandis que les valeurs économiques prennent le pas sur toutes les autres, ce riche héritage peut être un atout pour la Creuse. Ici comme ailleurs, tradition et modernité ne s’opposent pas forcément. Mais les idées novatrices doivent cependant s’appuyer sur une image transparente du passé. Pourquoi utiliser l’expression «école de Crozant» si cette école n’existe pas? Pourquoi aucun label ne protège la tapisserie d’Aubusson, alors que, avec ses 550 ans d’histoire, elle rassemble un patrimoine prestigieux et unique au monde?
Danièle Demachy-Dantin, amoureuse inconditionnelle de ce pays, nous invite donc à revisiter avec courage les fondamentaux de l’identité creusoise. Cet ouvrage dresse un inventaire, comble le vide des questions restées sans réponses, révèle des vérités occultées et fait les mises au point nécessaires.