Proposer une nouvelle forme de théâtre ouvert aux citoyens, aux petits, aux oubliés, c’est le pari audacieux que Jean Bojko, fondateur du TéATr’éPROUVèTe, a gagné. Trop tôt disparu, il laisse aujourd’hui un formidable patrimoine culturel qui continue de vivre. Dans ses plus grands spectacles, il a impliqué les populations autour de problèmes de société : Les 80 ans de ma mère (la vieillesse) ; Création pour une ouverture vraie (la pauvreté) ; Je suis cultivé, je fais du potager (l’alimentation) ; L’Université des bistrots (l’accès à la connaissance) ; Les Tournées d’alimentation générale culturelle (le commerce ambulant et les services de proximité). Il a également créé un réseau de « cabinets de poésie générale » et initié tant d’autres projets à travers les campagnes. Mécanicien du rêve, il a cru aux utopies. Il a réussi à attirer un large public populaire, à être reconnu par les professionnels de la culture comme un avant-gardiste et à être distingué par la presse nationale et des revues internationales. Son slogan « Gratuit, même pour les riches » en dit long sur son espièglerie. Son œuvre est libre d’être continuée et reprise selon sa volonté affichée de copyleft

Bernard Farinelli, auteur de cet ouvrage, a été invité en l’an 2000 par Jean Bojko lors d’une « rencontre-canon » pour la parution de son premier ouvrage Pour la campagne. Les deux hommes ont partagé les mêmes valeurs et les mêmes combats : citoyenneté, solidarité, monde rural…