Pic de la Mirandole (1463-1494), l’affamé de connaissances, selon le portrait que nous en a livré le xviiie siècle, est une figure clé de la pensée non pas seulement italienne mais occidentale. Durant sa courte vie, riche en voyages et en rencontres, émaillée de quelques polémiques avec d’autres érudits et d’un procès retentissant intenté par Innocent VIII, il sut conserver le constant soutien de Laurent de Médicis et vouer une grande part de sa fortune à l’acquisition de manuscrits. Son œuvre, des plus pertinentes bien qu’inachevée, englobe la philosophie, l’humanisme, la spiritualité et l’ésotérisme. Très moderne par certains aspects, elle appartient à la fois au Moyen Age finissant et à la Renaissance en gestation.

Historien, écrivain, Michel Desforges, auteur notamment d’un Petit lexique du symbolisme chrétien, expose dans une synthèse rigoureuse la vie et l’œuvre de cet incontournable de la pensée qu’est le Mirandolien.