Sous l’autorité du curé, assisté de quelques notables pour le moins conservateurs, Chazelle est devenu un village où règne une parfaite harmonie. Rien ni personne n’est en mesure de venir troubler la routine quotidienne de ses habitants, soudés autour de valeurs chrétiennes. Paul Chatelard fait partie de ces notables. Riche quinquagénaire, il mène une existence d’une platitude absolue. Il passe son temps à collectionner les herbes médicinales, à pêcher et à parcourir la campagne à laquelle il est profondément attaché. Tandis qu’il est marié à Berthe de Lestrade, une aristocrate qui se réfugie dans la prière et la méditation, sa vie sentimentale est inexistante. Une banale rencontre fortuite avec une paysanne va bouleverser la vie de cet homme. Marie Maillot possède un charme naturel indicible. Et il suffira d’un regard, de quelques paroles échangées, du sourire de cette femme d’à peine vingt ans, pour que naissent en lui un désir fou, un brûlant besoin d’aimer. Une liaison insolite s’organise dans le plus grand secret. Au fil des mois, Paul devient un autre homme. Beaucoup s’interrogent sur son comportement particulièrement étrange. La réponse leur sera donnée quand deux vieilles bigotes de Chazelle vont découvrir la relation qu’entretiennent Paul et Marie.

Une histoire d’amour vibrante délicieusement mystérieuse qui montre combien la passion entre deux êtres que tout sépare peut faire fi de tous les interdits. Pierre Rétier décline avec subtilité, en musique douce, juste et fatale, ces moments clefs où les vies basculent et cherchent désespérément la note juste.