Dans un village perdu entre mer et montagne, une petite troupe donne un spectacle original qui connaît un succès notoire, la Moresca : cette ancestrale danse des Maures exorcisait la grande peur des Barbaresques en racontant la lutte héroïque des insulaires pour reconquérir une jolie captive. Alors que les festivités se poursuivent à l’ombre des terrasses, où se retrouvent autochtones et estivants, un drame se prépare… Un soir de tempête, l’auberge du Bien-Assis et ses hôtes sont pris en otage. Des hommes violents et déterminés cherchent une jeune fille qui leur appartient et que le village cache. La Moresca a réveillé le passé. Commence alors une longue nuit dans ce lieu coupé du monde. Un à un, les villageois opposent aux voyous une résistance qui s’inscrit dans le cœur même de l’histoire des maisons qui s’élèvent à Fica et dans toute la vallée. Une hallucinante confrontation, durant laquelle une communauté solidaire fait face à la violence, à l’oubli, à la folie, enflamme la montagne et le maquis.