Le vent fascine la petite Magali et enfièvre son imagination, déjà bien nourrie par les contes de son grand-père surnommé l’Enchanteur. Elle passe une enfance heureuse en compagnie de Manolo, son ami gitan. Elle est encore toute jeune fille lorsque la France bascule dans le chaos en 1940 et sa vie avec : son père est désigné comme maire par le gouvernement de Vichy, son frère prend le parti des résistants, Manolo et sa famille ont fui le village que l’ennemi a envahi en 1942. Alors qu’elle assure le secrétariat du docteur Fontane, elle fait la connaissance d’un jeune officier allemand dans lequel elle croit reconnaître son Manolo. Dans le même temps, elle est propulsée dans la clandestinité et participe aux actions du réseau Odyssée que dirige un mystérieux Homère. Le danger vient de partout. Elle se retrouve bien vite seule, en proie au désarroi. Il lui faudra lutter sans répit, mais elle pourra compter sur l’Enchanteur qui, dans l’ombre, déploiera des ruses de Sioux pour déjouer les pièges dans lesquels sa petite-fille sera attirée…

La jeunesse bousculée par la guerre, la bravoure des êtres, les tourments de l’amour, la beauté de la nature sont des thèmes chers à Jean-Pierre Védrines. Il les met magnifiquement en lumière dans cette intrigue fouillée et soutenue jusqu’aux derniers mots. Mariant réalisme historique et sens du romanesque, l’auteur compose une épopée à la fois intime et vaste, documentée et passionnante.