A peine remis de ses vacances mouvementées en Limousin, l’inspecteur principal Le Dréano doit quitter Vannes pour le pays de Caux afin d’enquêter sur la mort violente, dans le train Paris-Quimper, de Jules Caumont, patron de pêche normand au passé sulfureux. Il s’installe à Yport, à l’auberge jadis acquise par Caumont, et essaie de comprendre qui pouvait à ce point en vouloir à l’ancien terre-neuvas. Certes, la victime fréquentait une société aussi pittoresque qu’inquiétante, mais, dans ce genre d’affaire, peut-on se fier aux apparences ? A force de patience et d’observation, Le Dréano recoupera toutes les bonnes raisons que les uns et les autres avaient de vouloir se débarrasser de Caumont. Et il mettra à jour les mobiles bien cachés qui avaient poussé le pêcheur-aubergiste à reprendre la mer sur un chalutier baptisé le Trou-au-chien. Ce n’est qu’après avoir dénoué un à un tous ces nœuds que l’inspecteur Le Dréano pourra enfin remonter dans ses filets l’incroyable vérité.