Matthieu, un vieux berger, a transmis sa passion à Marie, une orpheline qu’il considérait comme sa fille. À sa mort, il lui a légué son troupeau, sa bergerie et son flanc de colline. Dans le village, les langues se délient. En butte à la malveillance, Marie est bien décidée à s’imposer dans le métier envers et contre tous…, même contre son soupirant, Guilhem, le fils du maire. Il lui demande de tout abandonner pour l’épouser et vivre dans la ferme familiale. Arrive un promoteur, qui a déjà investi un hameau en ruine pour y édifier des résidences secondaires. Il entend maintenant acheter les pâturages de Marie. Mais rien n’arrêtera la jeune femme, ni les hommes, ni la foudre qui tombe sur sa bergerie, ni ses clôtures méticuleusement détruites.
L’histoire de Marie, sans famille, sans repère, en quête d’un peu de chaleur humaine et d’amour, est absolument bouleversante mais également réconfortante.