Une rumeur ? D’abord on n’y a pas cru, sur les vieilles terres de Fanabregas couvertes de vignes à perte de vue. Et puis il a fallu se rendre à l’évidence : l’Etat venait de prendre la décision d’aménager la côte du soleil, de la couler dans le béton, d’en faire une cité balnéaire vouée au dieu du tourisme. La route passerait par là, déchirerait l’âpre et beau terroir du Maillarguais. Alors, cela en serait fini à tout jamais du vin du père… Jean-Pierre Védrines raconte en un roman bouleversant l’ultime résistance de ceux de Maillargues, la révolte ressassée de mas en mas, la lutte obstinée, bien que perdue d’avance, d’Augustin, le père, et le désarroi de Pierre, le fils, qui redoutent de voir disparaître sous leurs yeux les promesses d’une vie et les paysages d’une enfance heureuse. Partagé entre deux mondes, celui du travail de la terre et celui des migrations estivales, entre son amour pour Sara et son attirance pour la mystérieuse Oriane, Pierre parviendra-t-il à se reconstruire et à puiser dans le vin du père assez de force pour repousser la lie des jours ?