Sur le plateau des Monédières, à un jet de pierre de Saint-Augustin, Maman Sophie, veuve d’un instituteur tombé pour la France en 1916, élève seule son fils Victor. Aussi, lorsque celui-ci décide de s’engager dans l’armée et de partir comme méhariste dans le Sud Marocain, cette femme courageuse est profondément désemparée. La vie, pourtant, n’a pas dit son dernier mot. Et la naissance, là-bas, d’un petit Miguel dont la mère meurt en couches, décide Maman Sophie à puiser en elle de nouvelles forces pour aller recueillir l’enfant que son fils veut abandonner et pour veiller sur lui. Commence alors une aventure poignante, celle de ce petit garçon qui va grandir sur les Monédières, n’ayant d’yeux que pour les étoiles dans le ciel immense et pour le vent fou qui fait bruisser la lande. Voici un beau récit dans lesquels les sentiers du vaste monde conduisent tous sur ce plateau oublié au cœur de la France. Mais n’est-ce pas là, en vérité, que tout a commencé ?

Né en 1939 en Corrèze, Henri Chemin a passé son enfance à Montgibaud. Il se partage aujourd’hui entre Creuse et Haute-Vienne.