1942. Michel et Louise arrivent au Chambon-sur-Lignon. Ils y séjournent le temps de confier leur fille, âgée de douze ans, à une famille d’accueil. Sur ce plateau, la beauté rude et sauvage des paysages n’a d’égal que ses habitants. Plus encore que la paix et la liberté, les parents ne se doutent pas que Rose trouvera tout l’amour dont elle aura besoin et qu’elle sera éveillée à des valeurs humaines fondamentales. Ainsi elle connaîtra cette générosité, spontanée et naturelle, celle qui procède du même souci de l’amour des autres et de la volonté d’aider les plus vulnérables, les persécutés.
Les tendres sentiments que Rose éprouve pour le fils de la famille finissent par s’affirmer. Mais, sans nouvelles de ses parents, elle doit partir pour les États-Unis où un oncle fait d’elle son héritière… Si le destin semble vouloir éloigner Rose de ses Justes, c’est sans compter sur la force et la gratitude qui la lient inexorablement à ce paradis perdu.