La victoire du Front populaire se propage jusqu’à Malpeyras, où on aspire plus à goûter au soleil printanier qu’à défiler bannières au vent et poings levés. L’inquiétude est partout, surtout à la scierie dont le patron, qui est aussi le maire de la commune, refuse d’appliquer les nouvelles lois sociales. Alors que les ouvriers décrètent la grève générale, le jeune instituteur, Julien Labourier, se retrouve en première ligne. Le bras de fer engagé durera jusqu’à l’été qui verra alors les premières familles partir pour la mer et le calme revenir dans les esprits. Julien en profite pour s’offrir une escapade. Il fera la connaissance de la belle Christine, une journaliste qui prépare un ouvrage sur le Front populaire. Il tombe sous son charme singulier. Bientôt la passion est si vive entre ces deux êtres qu’ils décident de quitter Malpeyras. Pourtant ils seront rattrapés par les graves événements qui secouent l’Europe et qui feront remonter à la surface des secrets familiaux profondément enfouis.