Sous la bienveillante autorité de Joannès, le patriarche, les fils Ogier cultivent, sur le coteau ensoleillé des Terres-Hautes, la vigne et les arbres fruitiers. Fleury, jeune veuf, élève avec l’aide de son père ses quatre enfants tandis que le cadet, Eloi, célibataire un rien charmeur, préfère batifoler que se ranger. Cette absence d’épouses auprès de ses garçons préoccupe cependant le vieux Joannès, un homme sage, respecté et aimé de tous, et adoré de ses petites-filles. Il voudrait que Fleury se remarie avec Eulalie, une veuve du voisinage, et qu’Eloi trouve enfin chaussure à son pied. Mais voilà que l’arrivée de Blanche, la nouvelle institutrice, belle et originale, bouleverse ses projets et fait naître entre ses fils, tous deux secrètement amoureux de la séduisante jeune femme, une terrible rivalité. D’autant plus vive que Blanche, attirée par l’un et l’autre, semble indécise. Mais, comme l’avertit Joannès, « qui aime deux hommes n’en aime aucun ». La sagesse des saisons et celle du patriarche parviendront-elles, l’heure venue, à ramener la raison dans les cœurs et à donner au domaine des Terres Hautes, partagé entre la vigne, les vergers et la plus brûlante des passions, enfin l’espérance sereine des beaux lendemains ?