Une vierge romane est volée dans une église de campagne. Les soupçons se portent immédiatement sur Madeleine, une fille du pays venue faire la fête le temps de quelques jours de vacances avec ses amis étudiants. Ses parents sont furieux, une rumeur se répand dans le village. Pour se disculper, la jeune femme n’a plus qu’à retrouver la Vierge, ce qui l’amènera à travers ses rencontres, à porter un nouveau regard sur les valeurs qui la constituent et le monde qui l’entoure. Pendant ce temps, la Vierge voyage en compagnie de Brigitte…

S’inspirant d’un fait divers, l’auteur fait vivre des personnages attachants et colorés en les confrontant à des situations étonnantes, parfois aux limites du cocasse. Avec beaucoup de tendresse et d’humour, dominé par un suspense psychologique, dans un milieu où il ne faut jamais se fier aux apparences, ce roman extravagant et fantaisiste pose une multitude de questions sur le trafic des objets d’art, les croyances, la laïcité, la ruralité, les conditions des femmes.Le nom d’Odile Robert est intimement lié au théâtre. Après avoir dirigé le théâtre du Pélican, elle est au Théâtre national de Marseille – La Criée, puis engagée dans la création de la Scène conventionnée de Draguignan. Pour la Ville de Clermont-Ferrand, elle construit deux programmations : Les Escales clermontoises et Les Contre-Plongées de l’été qui sont devenues une référence estivale. Elle publie ici son premier roman.