Un haut pays couvert de landes et de taillis, une terre de haute solitude que la neige et l’hiver retiennent à l’écart du monde et puis, au cœur de ce décor, Beauchabrol, un village replié sur lui-même avec sa poignée d’habitants disparates…
C’est là, sur ce plateau de Millevaches, à la rage du temps, qu’Henri le Rouquin, le premier, a vu les loups… Huit grands loups traversant le rude hiver et se rapprochant du village…
Il n’en faut pas davantage pour que, dès lors, cette apparition ne divise le pays et n’attise les vieilles histoires, maléfices, amours déçues et querelles d’intérêts enfouies dans le profond des mémoires…

Avec Beauchabrol ou le temps des loups, Gilbert Bordes révèle un talent de conteur qui l’apparente aux plus grands dans la difficile lignée d’un Charles Ferdinand Ramuz.