Pour Jean Laplaud, les lendemains de la Grande Guerre ont une saveur d’amertume. Après une longue quête sentimentale et mystique, ce fils de bourgeois, marginal et déçu, se retire à la campagne. Là, il partage la vie simple des habitants du bocage. Au café des Forges, il retrouve ses vrais amis : des paysans au verbe haut, à la moquerie alerte, mais qui cultivent une franche solidarité lorsque surgissent les épreuves.
L’année 1935 vient bouleverser les habitudes de la joyeuse confrérie. Jean a recueilli une louve, Nahani. Il a aussi rencontré Charlotte. Grâce à cette femme, il croit retrouver le chemin des grandes espérances. On ne le voit plus guère au village.
L’hiver est rude. Pendant de longues semaines, la nature se pare de son manteau d’hermine et révèle les hommes. Au cœur de la froidure, de la saison redoutable, le beau rêve de Jean va se briser…
Ce roman chaleureux et fraternel, qui conjugue le tragique et l’humour dans un climat chargé de mystère, a été récompensé par le prix Lucien Gachon.