À l’hospice d’Aubrac, tout en se réchauffant près de l’âtre, des voyageurs évoquent ou taisent les raisons bien différentes qui les ont poussés, les uns et les autres, à partir pour Saint-Jacques-de-Compostelle. Parmi eux, un marchand et son valet, un maître maçon et son jeune fils, ainsi qu’un chevalier, Thibault de Saint-Seine. Ils se lient et décident de poursuivre ensemble leur périple. Quelques jours plus tard, en arrivant à l’abbaye de Conques, ils apprennent qu’un précieux manuscrit vient d’être dérobé. L’abbé implore Thibault de le retrouver très rapidement, car il est porteur d’une grave malédiction. Commence alors une course sans fin, semée d’embûches et de troublantes circonstances… Le généreux chevalier pourra-t-il accomplir la mission qui lui a été confiée, braver le soleil implacable de Castille, les maléfices et les sortilèges, les appétits des marchands, les jalousies et les drames de cœur ? Récupérera-t-il, avant qu’il ne soit trop tard, le livre mystérieux dont l’encre, en coulant, continue de bouleverser la destinée de tous ceux qui l’approchent ?

Sophie Cassagnes-Brouquet nous tient en haleine et, page après page, cette médiéviste fait du lecteur l’un des voyageurs emportés sur l’interminable route de Saint-Jacques, par la foi, le remords ou la cupidité, en quête de leur vérité.