Fanny Mazauric vient d’être nommée institutrice dans un village du sud de la France. Le régime de Vichy s’installe et, avec lui, la pénurie et le rationnement. Les écoliers souffrent de la faim et certains n’ont plus de chaussures à se mettre. Profondément révoltée, la jeune femme rejoint la Résistance. Elle est dénoncée en 1942 pour avoir hébergé des enfants juifs dans son école. Elle n’a alors d’autre choix que de fuir en laissant derrière elle son mari et son fils, mais en emmenant ses petits protégés. Le chemin s’annonce long et difficile pour cette mère courage, qui, au péril de sa vie, s’opposera à la barbarie.