Déserteur des armées révolutionnaires, Guillaume se cache dans les montagnes. Un matin d’avril 1807, alors qu’il relève ses pièges, il découvre un couple assassiné au pied d’un chariot. Sur la neige boueuse, il remarque des traces de pas et des empreintes d’ours. Mais le plus troublant est cette malle, abandonnée à l’intérieur du chariot, dans laquelle un enfant a manifestement dormi. Où est cet enfant ? Il est peu probable que les assassins l’aient emporté… Il reste donc la piste de l’ours. Guillaume décide de partir à la recherche de l’animal. À l’aube du XIXe siècle, la nature vierge livre des secrets entre les hommes et les animaux sauvages. Sur des hauteurs enneigées pendant de longs mois, la vie est rude, les habitants sont solides et déterminés. Guillaume vit en ermite, dans une grotte, comme Cannelle, cette ourse exceptionnelle qui bouleversera le destin d’une famille. Une histoire qui touche par ses fulgurances, son ode à la nature, sa foi en l’homme libre.