Février 2018 – Nouveauté – La gamine au débardeur rouge de Brenda Lee O’Ryan

Des premiers indices
Un cold case de vingt ans resurgit par le biais d’une gamine qui communique avec les morts. Si personne ne la prend au sérieux, les meurtres eux, qui s’accumulent à la vitesse de l’éclair, sont très réels.

Pour en savoir plus
Dans sa classe de CM2, Marine Thibeau accueille une bien étrange élève. Racines irlandaises, face lunaire et sourire timide, Gwendoline communique avec une jeune fille décédée il y a vingt ans. Voyant que la gamine souffre de ses « pouvoirs », l’enseignante la prend sous son aile, et, surtout, elle la prend au sérieux. Après un début d’histoire délirant et paranormal, il faut prévenir les autorités, car il s’agit de meurtres qui, eux, sont bien réels, même s’ils relèvent d’un cold case. La brigade du gendarme Thomas Moreau, aidée par l’instit, la petite médium et un ornithologue qui aime les vautours, se lance dans une enquête qui va crescendo, avec des victimes éparpillées aux quatre coins de la France. Mais il faut faire vite, très vite, et devancer l’assassin qui s’apprête à descendre le quatrième homme de cette vieille et sale affaire.

L’auteur :
Comme beaucoup d’enfants anglo-saxons, l’auteure fut bercée par des histoires de fantômes qui hantent les châteaux écossais, de dames blanches à la lampe qui errent dans les couloirs de maisons de maître londoniennes pour annoncer un décès imminent ou de malicieux leprechauns, ces lutins des forêts d’Irlande qui cachent les chaussures des humains pendant les nuits sans lune.
Adolescente, elle se tourna de préférence vers les romans policiers des vieilles Anglaises où il est souvent question d’enquêtes menées par des détectives privés très stylés, avec ou sans chapeau melon, plutôt que par des policiers inévitablement balourds et incompétents.
Adulte, il lui est venu à l’idée d’écrire des polars contemporains qui aborderaient à la fois le côté surnaturel qui la faisait frémir, enfant, et l’enquête menée par une toute jeune Miss Marple, moderne, fine, et amoureuse.
Brenda Lee O’Ryan a passé une grande partie de sa vie aux Etats-Unis. Elle a appris le français au Québec et s’est laissée séduire par la France au cours de ses nombreux voyages. Jusqu’au jour où elle a décidé d’y poser ses valises définitivement. Elle vit aujourd’hui dans le Pays catalan, à côté de Perpignan.

Le noir s’invite chez Lucien Souny :
. Frissons garantis.
. De véritables page-turners.
. Une littérature populaire de qualité destinée tant aux inconditionnels du genre qu’à de nouveaux lecteurs.
. Nouveautés disponibles en format poche ET en format numérique.

Déjà parus en 2017 : Woorara, Sébastien Vidal ; Meurtres du fond des âges, Adeline Abadie ; Mort Point final

 

Contacts
www.luciensouny.fr – editions-souny@orange.fr
Diffusion : Cap Diffusion
Presse : veroniquethabuis@gmail.com – Tél. 06 86 50 65 03

 

Retrouvez le dossier de presse ici