Février 2018 – Nouveauté – La Théière anglaise de Nelly Buisson

Pour aménager son premier appartement, Marion fouille dans le grenier familial. Elle y découvre une insolite théière anglaise contenant un bijou et l’adresse d’une femme en Alsace. Le mystère est bien trop épais pour ne pas tenter de le percer….

  • En toile de fond de ce roman, le pillage des oeuvres d’art pendant la guerre, et leur restitution.
  • Si un grand nombre d’Alsaciens ont trouvé refuge dans le Périgord en 1939, de belles histoires d’amour et d’amitiés se sont aussi construites durant cette période.
  • Une histoire qui fera voyager le lecteur du Périgord au village de Mackenheim en passant par Saint-Palais-sur-Mer.
  • Au fil de ses romans, Nelly Buisson a su fidéliser un grand nombre de lecteurs grâce à des histoires originales et fantaisistes, au ton aussi juste que touchant, aux personnages simples et attachants.

Le roman :
À vingt-cinq ans, Marion vient enfin de décrocher son premier job ! Apaisée, elle s’apprête à louer son tout premier appartement. Pour le meubler, elle compte sur les trésors vintage dont regorge le grenier de la maison familiale. Elle profite de ses dernières vacances pour s’y rendre. Elle découvre, dans une malle remplie d’objets hétéroclites, une théière anglaise – totalement incongrue chez des paysans – qui contient un bijou de valeur et l’adresse d’une femme en Alsace. Personne n’est en mesure de répondre à la multitude de questions qui se bousculent dans la tête de la jeune femme. Elle ne se sent pourtant pas le droit de conserver la broche et elle décide de retrouver la dame pour la lui restituer.
Bien que l’affaire s’annonce très compliquée, rien ne la fera renoncer. Parce que le passé n’appartient pas qu’à ceux qui l’ont vécu et que les enfants ont toujours besoin de comprendre, elle ira jusqu’au bout de ses recherches pour connaître la vérité. Elle apprendra qu’il y a dans la vie des rendez-vous auxquels on n’échappe pas, des moments qui surviennent et sur lesquels on s’abuse en croyant qu’ils arrivent par hasard, mais elle est bien loin d’imaginer comment ils feront basculer son destin.

L’auteur :
L’auteure est effectivement tombée sur une théière anglaise dans le grenier de ses grands-parents lorsqu’elle était enfant. Cette découverte n’a jamais quitté son esprit… et aujourd’hui, elle en a fait un roman !
Institutrice à la retraite, Nelly Buisson vit à Saint-Martin de Fressengeas en Périgord Vert. Elle écrit comme elle peint, c’est-à-dire, par petites touches successives, qui avec le recul, donneront une histoire captivante et intrigante. Elle puise son inspiration romanesque dans toutes les histoires que ses grands- parents lui racontaient mais aussi, plus simplement, dans l’observation assidue de la vie et du quotidien des gens qui l’entourent !

Précédentes publications aux éditions Lucien Souny : La Maison du bout du village (2014 et Souny poche, 2016)), Le Jardin de Madeleine (2015), L’autre côté du chemin (2016), Les Simples de la Saint-Jean (2017).

Contacts
editions-souny@orange.fr
Presse :
Tél. 06 86 50 65 03
veroniquethabuis@gmail.com
Diffusion :
www.capdiffusion.fr

 

Retrouvez le dossier de presse ici