Août 2017 – Le Liseron, Annie Sordelli 

Annie grandit dans un cadre bucolique et enchanteur, entouré de l’affection et de l’admiration de ses proches. Mais une maladie de famille qu’on croyait éteinte a choisi de planter ses griffes sur ce jeune être en qui on plaçait tous les espoirs.

Ce qu’en ont dit les critiques :

  •  « Une écriture aiguë, incisive, très féminine. Un écarquillement du regard qui est, au fond, l’enfance. » Erik Orsenna
  • « Un récit très attachant, surtout, par la naïveté du regard, la grandeur simple des sentiments, ce qui n’exclut ni la nuance, ni la délicatesse. » Maurice Nadeau

Le roman :

Au lendemain de la guerre, Annie ouvre les yeux sur un monde neuf. Jolie, ses parents la voient déjà en actrice de cinéma ! Dans un cadre rural bucolique et enchanteur, l’éveil sensuel aux merveilles du jardin et de l’eau, les fleurs, les jeux, la complicité d’une sœur presque jumelle et de grands-parents aimants, suffiraient à son bonheur d’enfant. Mais une maladie de famille qu’on croyait éteinte a choisi de planter ses griffes sur ce jeune être qui suscitait tous les espoirs.

Depuis la naissance de Françoise, d’apparence délicate, la santé de la mère se trouve à son tour compromise. L’entourage s’attriste et le ciel se voile de noir. Endossant, bon gré mal gré, le rôle de la maîtresse de maison, entre sa sœur cadette et leur père affaibli par le deuil, Annie délaisse ses études. Apathique puis passionnée, hyperactive, elle s’échappe dans l’imaginaire et la féerie, et elle grandit, tel le liseron ardent et gracile qui fleurit sur les décombres.

L’auteur :

Annie Sordelli a signé un grand nombre de recueils de poésie. Le Liseron est son premier roman.

Le Liseron

Retrouvez le dossier de presse ici