Février 2018 – Nouveauté – Le Venin de la terre, Yveline Gimbert

• Un roman d’atmosphère et de psychologie.
• Trois personnages, aveuglés par l’appât du gain, tombent lentement dans la spirale du mensonge, de la trahison, de la jalousie mais aussi de l’amour.
• Une intrigue habilement construite, riche en rebondissements, au dénouement inattendu et original, où la nature retrouve son rôle suprême.
• Approche psychologique détaillée, soignée et fine des personnages et des rapports complexes qu’ils nouent entre eux.
Le Venin de la terre nous entraîne dans un univers de passions dévastatrices où l’amour, la haine et la soif de l’argent se côtoient. Dans une époque toute imprégnée de la paix retrouvée et des souvenirs du maquis, l’auteur nous mène au coeur de la vérité des êtres pour lesquels le lecteur alternera entre compassion et répulsion. Une histoire étonnante, criminelle et palpitante, racontée avec lyrisme.

Le roman :
L’argent du bonheur
Seul à connaître l’endroit où est caché le magot de la Résistance que les Anglais ont parachuté au cours de l’été 1944, Jacques Daubrac attend patiemment la fin de la guerre. Avec cet argent, sa condition va peut-être changer. Si sa physionomie lui enlève tout espoir de séduire une femme, il pourrait en appâter une jeune et belle et fonder ainsi une famille. Le visage de Fleur Guitton ne le quitte plus. Celle qu’il avait courtisée dans le passé, comme de nombreux autres jeunes gens de la contrée, est aujourd’hui veuve de guerre et toujours aussi belle malgré les épreuves de la vie. Le jeune menuisier charpentier rêve aussi d’acheter d’autres plantations de feuillus et d’investir dans des machines pour accroître son rendement.
Descente dans les méandres de la psychologie de trois personnages
Seulement voilà, il y a Elise, la soeur adoptive de Jacques. Très amoureuse de lui, elle ne le quitte pas des yeux. Après quinze ans de silence, elle est sur le point de réussir une nouvelle tentative de séduction. Elle épie ses moindres faits et gestes et finit par découvrir à son tour les sacs de billets qui dorment dans la maison d’en haut. Elle comprend en même temps que Fleur se présente comme le pire obstacle à toutes ses ambitions car elle est persuadée que cette dernière ne restera pas insensible au charme sonnant et trébuchant de son frère. Commandée par la jalousie, la cupidité et la folie, elle décide de précipiter les événements et de retourner la situation à son profit au prix d’une sombre machination. Dès lors, un drame que plus rien ne va pouvoir enrayer va se jouer, entraînant dans une spirale infernale tous ceux qui avaient misé sur « l’argent du ciel ».

 

L’auteur :
Native de la Haute-Loire, Yveline Gimbert est un écrivain prolifique. Le Venin de la
terre, son dixième roman, reprend tous les ingrédients qui ont su séduire et captiver tant
de lecteurs au fil des ans : une intrigue fortement charpentée et judicieusement
construite avec des rebondissements multiples et inattendus, des personnages troublants
ou attachants qui ne quittent pas le lecteur, et la nature, source d’inspiration et de
poésie.

Plusieurs de ses romans ont été primés : le prix du roman d’Auvergne 2000 pour Le
Retour de Rose (De Borée, 2000) ; le prix Lucien Gachon 2004 pour La Méprise (De Borée, 2002) ; le
prix Claude Favre de Vaugelas 2005 pour L’Ombre des chênes (De Borée, 2004).
Aujourd’hui, l’auteur réside toujours en Auvergne où elle se consacre à l’écriture et à la peinture.
A redécouvrir dans la collection Souny Poche : La Vallée des alisiers, 2007.

Contacts
editions-souny@orange.fr
Presse :
Tél. 06 86 50 65 03
veroniquethabuis@gmail.com
Diffusion :
www.capdiffusion.fr

 

Retrouvez le dossier de presse ici.