Septembre 2017 – L’Etrangère aux yeux d’or, Jean-Pierre Védrines

Joana disparaît inexplicablement. Lorsque son corps est retrouvé, on soupçonne aussitôt la coiffeuse, héritière des pratiques en sorcellerie de sa grand-mère… car la chevelure de Joana a poussé anormalement.

  • Une histoire populaire, vivante, en plein accord avec la nature, adossée à une intrigue policière.
  • Un monde rural en proie aux dérèglements climatiques et à la mondialisation, et un village sous tension à cause du meurtre d’une belle jeune femme.
  • Un roman douloureusement émouvant sur l’intégrité, la culpabilité et la résilience face à une tragédie collective.
  • Une histoire à la tension palpable et au rythme haletant.

Le roman :

Un « mal invisible » se répand sur la planète et vient ronger un village du sud de la France. Joana, descendue de la montagne pour vendanger, épouse Pélestieu Cabérac, un riche propriétaire terrien. Quelques années plus tard, la jeune femme disparaît inexplicablement. Le commissaire Cobuz, fin limier de la P.J., est chargé de l’enquête. Lorsqu’on découvre le corps de Joana flottant à la surface de l’étang, le mystère s’épaissit encore, d’autant plus que sa chevelure a poussé anormalement. On soupçonne aussitôt la coiffeuse,  héritière des pratiques en sorcellerie de sa grand-mère, de connaître l’assassin. À l’image d’Anaïs, le village recèle de personnages tous plus insolites les uns que les autres, de ces êtres qui gardent farouchement en eux un secret. À commencer par le veuf, Cabérac, ainsi que sa gouvernante, Chincha, mais encore Jean de Baume, le gardian amoureux d’Anaïs, ou Nino, le sauvageon du palus… Cependant, au-delà de la fascination, une seule question importe pour Cobuz, qui peine à résoudre cette affaire : qui a tué Joana ?

L’auteur :

Jean-Pierre Védrines a écrit de nombreux ouvrages de poésie et des romans. Tous ces derniers sont publiés aux éditions Lucien Souny, parmi lesquels Le Semeur de secrets (2015), Soleil de Femme (2016), Marie des vignes (2015). Tout récemment, Ma nuit est ici (éditions Le Bruit des autres) a reçu le Grand Prix de poésie de la ville de Béziers (2015).

Jean-Pierre Védrines est Président de l’association littéraire La main millénaire et dirige la revue du même nom qu’il a fondée en 2011. Il vit à Lunel, à côté de Montpellier.

L'Etrangère aux yeux d’or

Retrouvez le dossier de presse ici