Novembre 2017 – Une Vie jetée à l’encan de Claude Jorda

Enfants, lui a été amené à fuir l’Occupation, et elle a fui devant l’ennemi. 70 ans plus tard, ils se rencontrent. Mais sur ces plaies rouvertes, la communication sera difficile. Leurs parcours ne pourront-ils s’achever que sur une séparation ?

  • La nature, magnifiquement restituée, sera le refuge des confidences de ces deux êtres qui retracent, chacun à leur manière et chacun dans ses douleurs enfouies, une grande part de l’histoire de la France.
  • Un roman qui tire sa force du contraste entre l’art de l’auteur à bouleverser le lecteur en peu de mots, et la violence des rapports humains et des sentiments qu’il décrit.

Le roman :
Pour commémorer les soixante ans du martyre d’Oradour-sur-Glane, un peintre, Émile, est chargé de la réalisation d’une fresque pour le musée. Il chute de l’échafaudage qu’il avait installé et il entre dans un coma prolongé. Des images de son enfance à Paris s’entrechoquent. Ce qui va s’apparenter à un rêve lui fait voir de façon étrange un de ses tableaux. C’est devant cette même œuvre, exposée dans une galerie d’art de la ville, qu’une femme est figée, tous les jours.
Contraint à une longue convalescence, Émile passe beaucoup de temps dans cette galerie. Il y rencontre ainsi Juliette. Un dialogue difficile s’instaure, puis une relation tortueuse. Lui essayant d’exprimer ce qu’il a voulu représenter – désormais enrichi de ce que le rêve lui a apporté –, elle ne sachant qu’entretenir un secret que ses visites au cimetière ne rendent que plus douloureux. Un voyage dans les montagnes limousines du néolithique permettra de libérer la parole et de lever les mystères. Émile et Juliette parviendront-ils cependant à construire une histoire singulière hors du partage de leur judéité ?

L’auteur :
Claude Jorda a exercé au titre de magistrat les plus hautes fonctions nationales à la Chancellerie, puis comme procureur général de Bordeaux et de Paris. Président du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie, il a présidé des procès majeurs contre de grands chefs politiques et militaires impliqués dans les guerres balkaniques. Il a été le premier juge français élu à la Cour pénale internationale.
Il vit aujourd’hui à Bordeaux.

Il est l’auteur d’un précédent roman, Nous choisirons Ithaque, paru aux éditions Confluences (2014)

Contacts
editions-souny@orange.fr

Presse :
Tél. 06 86 50 65 03
veroniquethabuis@aol.com

Diffusion : www.capdiffusion.fr

 

Retrouvez le dossier de presse ici