Une chronique du livre d’Alysa Morgon à découvrir ici.