Critiques de l’ouvrage de Régis Bégué, Fatales négligences, à trouver ici.