Retrouvez ici l’excellente chronique du livre de Julien Daluis sur le blog Dora Suarez.