Le blog Jose lire et le dire consacre une chronique au roman de Béatrice Bourrier. À lire ici.