Un article de La Marseillaise consacré à l’ouvrage de Georges Châtain à lire ici.