La Montagne consacre un article au roman de Pierre Lagier. C’est à lire ici.