Une chronique de l’ouvrage de Lucien Lacour à lire ici.