Le roman d’Alysa Morgon est mis à l’honneur ici.